Décès de Bernardo Secchi, le plus grand architecte urbaniste italien du 20e siècle

bernardo-secchi

Décès de Bernardo Secchi, le plus grand architecte urbaniste italien du 20e siècle … et de ce début de siècle.

C’est avec beaucoup de tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Bernardo Secchi. Un génie à l’italienne, un artiste et un homme rempli d’humilité s’est éteint à l’âge de 80 ans. Lui qui s’était associé à Paola Vigano, première femme Grand prix de l’urbanisme, lauréate de l’édition 2013, dans leur agence Studio basée à Milan. Il était engagé sur la consultation du Grand Paris avec une vision de la ville poreuse. Egalement professeur, il enseignait dans de nombreuses grandes écoles d’architecture et d’urbanisme en France, en Italie ou en Suisse. Il a participé à l’élaboration de plusieurs plans régulateurs de grandes villes et au réaménagement de centres-villes historiques en France et en Europe.

Il œuvrait quotidiennement pour la recherche d’une ville meilleure. Il a été l’un des premiers au début des années 80 à se préoccuper des mécanismes et des conséquences de la ville diffuse. Il y consacre d’ailleurs de nombreux ouvrages.

Crédits photo : Hoda Hamzeh/AIGP

bernardo-secchi

[quote] »Une ville poreuse est une ville avec un système institutionnel à géométrie variable

1. une vision partagée et intégrée
Une vision est un projet qui aspire à devenir  le support du débat et des décisions pour le Grand Paris de l’avenir. Une vision est un projet ouvert et flexible qui supporte mal d’être interprétée comme une série de solutions figées. Tout système institutionnel et de gouvernance doit servir à réaliser une vision et un projet partagés. La faisabilité d’un projet a plusieurs dimensions, techniques, économiques, sociales, culturelles etc., qui s’enchevêtrent dans le temps et aux différentes échelles et que seul le projet peut intégrer et contrôler.
2. sortir de l’ingénierie institutionnelle
Le premier pas dans la réalisation d’une vision et d’un projet ne réside pas dans l’ingénierie institutionnelle. Si on observe la métropole du dedans on s’aperçoit qu’il y a des problèmes locaux qui n’ont de solutions qu’à la grande échelle et qu’il n’y a pas de solution à grande échelle si elle n’est pas capable de résoudre les problèmes locaux. Le parcours d’un projet traverse les échelles et les temporalités.
3. une gouvernance à géométrie variable se met en place en fonction des stratégies, mais aussi des tactiques et des occasions. C’est pour cela qu’une vision partagée est fondamentale: elle doit cueillir les opportunités suivant tout de même les ambitions qu’on s’est données. » Bernardo Secchi et Paola Vigano, Grand Paris [/quote]

Communiqué de son agence Studio 09

« Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer le décès de Bernardo Secchi, architecte urbaniste, qui constituait avec Paola Vigano, depuis l’origine de l’Atelier International du Grand Paris (AIGP) l’une des équipes les plus actives et assidues de son Conseil scientifique. En 2009, l’équipe Secchi Vigano était parmi les dix équipes pluridisciplinaires de la première consultation « Le grand pari(s) de l’agglomération parisienne ». Depuis 2012, parmi les 15 équipes retenues de la deuxième consultation « Grand Paris : pour une métropole durable ».

Bernardo Secchi (Milan, 1934-2014) était professeur d’urbanisme à l’Institut Universitaire d’Architecture de Venise et doyen de la faculté d’architecture au Politecnico di Milano. Il a enseigné dans plusieurs universités, dont Louvain, Zurich, la Haute Ecole d’Architecture de Genève et l’Institut d’Urbanisme de Paris. En tant qu’architecte-urbaniste, il a participé à l’élaboration de plusieurs plans régulateurs de grandes villes et au réaménagement de centres-villes historiques italiennes telles que Bergame, Pesaro, Brescia, Prato. Il a également réalisé divers projets dans les villes de Madrid, Anvers, Malines, Courtrai et Rennes. Il a participé à des études pour le Plan Intercommunal de Milan et a travaillé sur le Plan régional du Trentin. Avec Paola Viganò a remporté des concours en Italie et en Europe et a en outre participé au projet de Bruxelles 2040 et du Grand Moscou.

Bernardo était encore présent parmi nous à l’AIGP en juillet dernier alors qu’il soutenait, avec la conviction et la passion qu’on lui connaît, les thèses les plus progressistes et inventives sur le futur du Grand Paris. Son enseignement, ses recherches sur les grands territoires, sur la ville diffuse qu’il a initiés mais aussi son engagement militant pour la pensée et l’action urbaine sont aujourd’hui une référence pour l’ensemble des acteurs et professionnels de l’urbanisme et de l’architecture. »

… Studio

Parmi ses récompenses personnelles, on recense :

  • Ambrogino d’Oro, Milan
  • Grand Prix d’Urbanisme et de l’Art Urbain, Prix spécial du jury, Paris, 2004
  • Docteur Honoris Causa de l’Université Mendes France,Grenoble, 2004
  • Mellon Senior fellow at the Canadian Centre for Architecture, Montréal, 2008
  • Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, Paris, 2010
  • Honorary degree of the University of Hasselt, Belgium, 2010
  • Socio de Honor, Club of urban debate, Madrid, 2014

Au revoir, merci et chapeau l’artiste

Authors

Related posts

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !