Palmarès des 13 quartiers labellisés « EcoQuartier » en France en 2013

label-national-ecoquartier-2013

Lundi 9 septembre 2013, la Ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, a décerné le label EcoQuartier à 13 projets en France. La Ministre a également annoncé le lancement d’un travail de préfiguration d’un Institut de la ville durable.

Les 13 opérations labellisées

Boulogne, Le Trapèze
– Forcalquier, ÉcoQuartier historique
– Grenoble, Zac de Bonne
– Hédé Bazouges, Les Courtils
– La Rivière, Projet de cœur de bourg de la Rivière
– Mulhouse, Wolf Wagner
– Paris, Fréquel-Fontarabie dans le 20e arrondissement
– La Chapelle sur Erdre, ZAC des Perrières
– Grenoble, Bouchayer Viallet
– Lille, Les Rives de la Haute Deule
– Lyon, La Duchère
– Saint-Pierre, Ravine Blanche
– Paris, Claude Bernard dans le 19e arrondissement

[box_light]EcoQuartier du Trapèze à Boulogne

Parc de Billancourt et logements © H. Abbadie

Parc-Billancourt-trapeze-ecoquartier

Tour Horizons / Bureaux © H. Abbadie

tour-horizon-trapeze-jean-nouvel

Le Trapèze est conçu comme une « ville-parc » qui renvoie à la ville par sa densité, contrebalancée par la forte présence du paysage. Les espaces publics ont ainsi une taille exceptionnelle (50 % de la surface totale) et le végétal est présent à toutes les échelles : cœurs d’îlots, traverses piétonnes, parc de Billancourt.

Un système de gestion des eaux de pluies innovant à ciel ouvert et à grande échelle a également été développé, tout en devenant un atout pour le cadre de vie et la biodiversité. Ainsi, le parc de Billancourt dispose d’un triple réseau d’assainissement.
Dans cet espace, les noues, recueillant l’ensemble des eaux pluviales claires, pénètrent transversalement pour créer un réseau de circulations douces qui irriguent le coeur du quartier. Dès l’origine du projet, anticipant sur les réglementations thermiques à venir, la SAEM a imposé de manière systématique la certification HQE®. Cette prise de conscience précoce a permis d’abaisser la consommation de 10 à 20 % par rapport aux règlementations de l’époque. Sur les nouvelles phases d’aménagement, toutes les constructions visent à minima le label BBC.

Autre point fort : la mise en place d’un réseau de chaud et de froid privilégiant les énergies renouvelables à l’échelle de la ZAC. Ce réseau, dont profite aujourd’hui l’ensemble des immeubles livrés, sera développé avec l’utilisation de la géothermie : il permettra d’atteindre 65 % d’énergie renouvelable – une première en Europe pour un quartier de cette ampleur.[/box_light]

 

[box_light]ZAC Claude Bernard : Bureaux et logements construits © J. Ferrier

zac-claude-bernard-paris-semavip

Situé à Paris dans le 19e arrondissement, entre le boulevard Macdonald, le boulevard périphérique et le canal Saint Denis, ce secteur de 14,6 hectares, confié à la SEMAVIP, s’inscrit dans le cadre de la politique de développement du Nord-Est francilien qui associe la Ville de Paris et la communauté d’agglomération Plaine Commune (notamment pour l’aménagement des berges du canal), et qui constitue une portion du projet urbain Paris Nord Est (200 ha entre les portes de la Chapelle et de la Villette).

La ZAC Claude Bernard a pour première ambition de renforcer les liaisons avec les communes riveraines qu’elle jouxte : Aubervilliers, Saint-Denis et également de permettre, à terme, la constitution d’un tissu urbain mixte, la requalification d’espaces publics, le développement économique et le désenclavement du secteur. La mixité très forte, tant sociale que fonctionnelle, qui caractérise cette opération, crée les conditions de l’attractivité et de l’animation du futur quartier. Enfin, outre l’enjeu urbain très fort, ce projet a mis en œuvre de nombreuses innovations environnementales, telles que le recours à la géothermie, la gestion des eaux pluviales de surface au moyen d’une noue, la création d’une réserve écologique en plein Paris ou encore l’évacuation des déblais de chantier par voie d’eau.[/box_light]

 

Un ÉcoQuartier…

  • respecte les principes du développement durable : tout en utilisant une gestion responsable des ressources, l’ÉcoQuartier doit s’intégrer dans la ville existante et le territoire qui l’entoure, tout en participant au dynamisme économique. Il propose des logements pour tous et de tous types, respectueux du vivre ensemble et de la mixité sociale. Il offre les outils de concertation pour une vision partagée avec les acteurs de l’aménagement et les habitants, dès la conception du quartier
  • s’adapte aux caractéristiques du territoire : l’ÉcoQuartier s’appuie sur les ressources locales, qu’elles soient paysagères, urbaines, humaines ou environnementales
  • est suivi et évalué selon des critères et des indicateurs transparents : la démarche ÉcoQuartier est adossée à une charte de 20 engagements et chaque projet est ensuite suivi et évalué au regard de 20 critères d’évaluation (pour les engagements liés au contexte ou à la qualité des pratiques des acteurs) et 20 indicateurs chiffrés (pour les engagements liés à des enjeux nationaux mesurables).

Un label officiel

En 2008, le Grenelle de l’environnement a dévoilé le concept d’Ecoquartier au grand public mais jusqu’à fin 2012, les critères d’attribution étaient flous pour les acteurs de l’aménagement et les habitants. L’officialisation de ce label a donc été rendu nécessaire pour valoriser collectivités et promoteurs qui font l’effort de mettre en place des projets ambitieux, plus long à développer, mais pas forcément plus coûteux que des opérations de promotion immobilières classiques.

Infographie © Ministère du Développement Durable – L13164 – Septembre 2013

demarche-label-ecoquartier-france

Le bâtiment : le secteur le plus énergivore

En France, le secteur du bâtiment est le plus énergivore, devant l’agriculture, l’industrie ou encore les transports. Il consomme 43 % de l’énergie primaire totale et génère 23 % de nos émissions de gaz à effet de serre. La ville durable est donc le lieu de la transition écologique car les ÉcoQuartiers sont porteurs d’une économie sobre, verte, innovante et inclusive.

Fondés sur une gestion responsable des ressources locales, sur la sobriété et l’efficacité, producteurs d’énergies renouvelables et intégrés dans la ville existante, les ÉcoQuartiers ont une empreinte carbone limitée, bénéficient d’infrastructures de transport et de services et contribuent à la lutte contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain.

Infographie : Label EcoQuartier 2013, une dynamique en marche © DICOM – SG – DMSO / AFF / L13161 – Septembre 2013label-national-ecoquartier-2013

32 projets distingués « Engagé dans la labellisation » : un signal en direction des investisseurs

–> 60 882 logements programmés, dont 28 % de logements sociaux

L’étape 2 du processus de labellisation est le stade « Engagé dans la labellisation », qui met en évidence les projets dont l’approche intégrée de l’aménagement et la pertinence vis-à-vis du contexte méritent d’être soulignées, avant même que ces opérations ne soient finalisées :

  • la pertinence des moyens mobilisés : un diagnostic de territoire, un comité de pilotage, une justification du programme issue d’une analyse de besoins locaux formalisée et partagée, une localisation pertinente dans l’agglomération selon l’accès aux services ;
  • la performance et la faisabilité du projet : la qualité, la diversité, la mixité de l’offre de logement dans la maîtrise des coûts, la pérennité des équipements, l’animation par la présence ou l’accès aux services et commerce, la maîtrise des impacts environnementaux, le lien avec le territoire (tant urbain que naturel).

Cette reconnaissance nationale des projets intervient dès la phase de commercialisation pour être un signal stratégique en direction des investisseurs (professionnels ou particuliers) et un soutien aux professionnels qui se positionnent sur les marchés de la ville durable.

Les 32 projets reconnus comme « Engagées dans la labellisation »

Bordeaux, Ginko / les berges du Lac
Chevaigné, Zac de la Branchère
Montpellier, Les Grisettes
Montpellier, Parc Marianne
Nancy-Laxou-Maxeville, Le plateau de Haye
Nantes, Bottière-Chénaie
Bretigny–sur-Orge, Clause Bois-Badeau
Clisson, ÉcoQuartier du champ de foire
Fraize, Pôle de l’écoconstruction des Vosges
Longvic, Les rives du Bief
Nîmes, Hoch-Sernam
Poitiers, Les Montgorges
Reims, Croix rouge pays de France
Rennes, La Courrouze
Ris Orangis, Les docks de Ris
Saint-Etienne, Manufacture-Plaine Achille
Pessac, Quartier Arago
Blagnac, Andromède
Tours, Monconseil
Angers, Plateau des Capucins
Mons–en-Baroeul, Nouveau Mons
Balma, Vidaihlan
Bois Colombes, Zac Pompidou Le Mignon
Bourges, ÉcoQuartier Baudens
Brest, Plateau des Capucins
Faux la montagne, Four à Pain
Rocquebrune, Cap Azur
Roubaix-Tourcoing-Watrelos, Quartier de l’Union
Saint Chamond, ÉcoQuartier ZAC des Aciéries
Saint Ouen, ÉcoQuartier des Docks
Strasbourg, Quartier Danube
Cannes, Cannes-Maria

 

Authors

Related posts

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !