Frank Lloyd Wright

Frank LLoyd Wright (1867-1959) est un référence dans le milieu de l’. La maison cascade et le musée Guggenheim de New-York sont ses réalisation les plus connues.

« La simplicité, c’est l’harmonie parfaite entre le beau, l’utile et le juste. » F.L.Wright

A vingt ans, il s’installe à Chicago et conçoit, durant six ans, des projets d’habitations individuelles pour le compte de trois cabinets d’ : L. Silsbee, Adler et Louis Sullivan. En 1889, il s’installe en banlieue, à Oak Park, avec son épouse Catherine Tobin.

Après un voyage au Japon et une courte association avec Cecil Corwin (1893-1896), période durant laquelle il développe ses projets de maisons dans la prairie (Prairie houses), Frank Lloyd Wright crée sa propre agence en 1896.

Pour l’, le pavillon idéal est avant tout un abri. Asymétrique et horizontalement étiré, il doit se fondre dans la nature (très peu de ses constructions sont greffées en milieu urbain), être construit en pierre naturelle, mais également avec des matériaux plus récents (acier, métal, terra-cotta). Il dispose d’une entrée peu visible, de vantaux européens, d’une grande cheminée centrale ainsi que de toits en pente douce et en porte-à-faux.

A partir de 1908, Frank Lloyd Wright également introduit le concept d’ « architecture organique » : la forme des parties de la maison doit harmonieusement découler de leurs fonctions. Pour simplifier  « la forme et la fonction ne font qu’un ».

Avec la volonté de découvrir de nouveaux horizons, Frank Lloyd Wright s’installe en Europe, de 1909 à 1911. Il fréquente les avant-gardistes allemands, autrichiens et hollandais (Walter Gropius, Ludwig Mies van der Rohe…) et influence un nombre important de futurs lors de son exposition de projets à Berlin (1910). A son retour aux États-Unis, il fonde la communauté unitarienne de Spring Green (1911, Wisconsin) et, fortement inspiré par les conceptions architecturales japonaises, construit sa nouvelle maison « Taliesin » en jouant sur la dénivellation du terrain.

A partir de 1915, Frank Lloyd Wright conçoit d’ambitieux projets : l’Hôtel impérial doté de fondation anti-sismiques (1915-1922, Tokyo), la maison Barnsdall aisément reconnaissable grâce à ses motifs ornementaux mayas (1917-1920, Los Anges), la maison Millard avec des éléments préfabriqués en béton (1921-1923, Passadéna)…

Entre 1935 et 1939, Frank Lloyd Wright construit la Fallingwater House (la « Maison cascade »), en bordure de la rivière Bear Run. Disposé au-dessus d’une cascade et de rochers, un plateau en béton armé, accueille un ensemble de trois étages, avec terrasses et vérandas.

Créé pour abriter une collection de peinture « non objective », le Musée Solomon R. Guggenheim (1943-1956) constitue l’un des derniers gros ouvrages de Frank Lloyd Wright. De manière inhabituelle, et même révolutionnaire, le visiteur parcourt le centre, non pas en passant de salle en salle, mais en empruntant une rampe en spirale, de quatre cent trente mètres de long, faiblement inclinée de trois degrés. Descendant à son rythme, il découvre les œuvres présentées sur des tiges métalliques scellées dans le mur ; ce qui leur donne l’impression de flotter dans les airs. Jusqu’au bout fidèle à ses convictions, l’ n’abandonne pas la dimension organique, laisse descendre du lierre de la rampe et aménage, au rez-de-chaussée, un bassin rempli d’eau.

Crédits photo : Julia Z.

musee guggenheim new york Frank Lloyd Wright

Wright a aussi écrit des ouvrages à propos de l’architecture. Son œuvre a profondément marqué le développement de l’architecture contemporaine, aux États-Unis et en Europe. Il influença par la même occasion divers courants artistiques, dont l’expressionnisme.

Au total, Wright a dessiné près de 800 projets, dont une bonne moitié ont été réalisés. Parmi ses principales réalisations, on recense :

  • Maison et studio Frank Lloyd Wright, Oak Park, Illinois, maison de 1889
  • Maison Charnley, Astor Street, Chicago (1891)
  • Maison de William H. Winslow, River Forest, Illinois (1893)
  • William and Jessie M. Adams House, Chicago (1901)
  • Maison d’Highland Park dans l’Illinois, terminée en 1902 pour Ward W. Willitts
  • Maison Darwin D. Martin, Buffalo, (1904)
  • Larkin Building, Buffalo (1904)
  • Église Unitarienne de Oak Park, dans l’Illinois (1904-1906), en béton banché
  • Robie House, Chicago (1906-1909)
  • Maison Coonley, Riverside, Illinois (1908)
  • Hôtel impérial, Tōkyō, Japon (1921)
  • Miniatura de Pasadena (1923)
  • Fallingwater house (ou Maison sur la cascade) (1936)
  • Immeuble de la Johnson Wax (1939)
  • Campus de Lakeland (1940-50)
  • Synagogue Beth Sholom (1954 – 1959)
  • Musée Guggenheim (1956-1959)
  • Église orthodoxe grecque de l’Annonciation de Wauwatosa (en) dans le Wisconsin (1961)
  • Centre municipal du comté de Marin

La Synagogue Beth SholomCrédits photos : Beth Sholom Preservation Foundation

synagogue beth sholom wright Frank Lloyd Wright

frank lloyd wright beth sholom Frank Lloyd Wright

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !