Plan Guide des Ardoines, par David Mangin pour l’OIN Orly-Rungis-Seine Amont

david-mangin-seura-architecte-urbanisteDavid Mangin, grand prix de l’urbanisme 2008, présente son plan guide des Ardoines à Vitry-sur-Seine(94). Ce territoire majeur du Grand Paris et de l’opération d’urbanisme Orly-Rungis-Seine Amont accueille actuellement des friches industrielles et de grandes entités foncières sous exploitées. Son agence, SEURA, a été retenue en 2008 pour élaborer les grandes orientations de développement et d’aménagement des Ardoines, site qui représente tout de même 301 hectares, soit 25% de la superficie de la commune de Vitry.

Le plan guide spatialise ses orientations sous quatre thèmes :
– La grande trame urbaine et paysagère, qui forme l’ossature fondamentale de l’aménagement ;
– Les grands axes d’accessibilité : transports publics et avenues ;
– L’étagement du site, qui permet de gérer le risque d’inondation et de réduire sa vulnérabilité ;
– La délocalisation ou le reformatage des installations industrielles, qui déterminent les modalités de mutation du site.

plan-guide-ardoines-mangin-seura-vitry

L’élaboration d’un plan guide après avoir concerté les différents acteurs du territoire concerné, permet à l’État, aux collectivités et aux propriétaires fonciers de partager une vision commune de l’avenir des Ardoines. Le site, enclavé entre des infrastructures ferroviaires et la Seine, va s’ouvrir grâce à la mise en place de ponts et de transports en commun. Les berges de la Seine seront aménagées afin de former un espace de détente arboré.

ardoines-rives-seine-mangin-plan-guide-projets

Le projet est d’une ampleur considérable : le plan guide prévoit des activités industrielles, tertiaires et biotechnologique, et de commerce. 272 000 m2 SHON de logements sont également prévu sur la zone.

Il va entrer en phase opérationnelle avec la réalisation progressive des infrastructures d’accessibilité, jusqu’à la mise en service en 2020 du métro automatique reliant la périphérie sud : Orbival. Ci-dessous, une image de l’agence SEURA imaginant la futur gare des Ardoines desservie par le métro Orbival.

orbival-gare-ardoines-projet-mangin-plan-guide

Les premiers travaux se font dans les secteurs les mieux desservis et mutables, c’est à dire sur déjà 1/4 du site soit une petite ville mixte confortant le statut de pôle économique des Ardoines.

Après 2020, le projet entrera sans sa 2e phase avec le démantèlement de la centrale thermique libérera le secteur central du site.

ardoines-mangin-plan-guide-oin-orly-projet-urbanisme

Le site de l’agence SEURA dirigée par D.Mangin architecte urbaniste ici.

Authors

Related posts

3 Comments

  1. lenurb said:

    M. Mangin, auteur d’un ouvrage remarqué, a développé la notion de ville passante par rapport à une ville non-passante. Si l’on a bien compris le contenu des définitions, on peut s’interroger sur le choix des vocables. L’emploi de ceux-ci prêtent à confusion et peuvent être compris de deux façons, ce qui à la première lecture peut être le cas. Soit pu être une ville où l’on passe, et donc ou l’on ne s’arrête pas, ou une ville, comme l’explique M. Mangin, « l’arrêt de transport en commun et les commerces de proximité sont accessibles à vélo et à pied… », c’est-à-dire une ville où l’on vit. L’objectif d’une ville n’est-il pas d’y fixer ses habitants, afin de créer des liens sociaux et une identité forte ? Reste à les fixer en les y intéressant par une offre de qualité de vie : commerces, lieux culturels et de vie, offres diverses de logements, d’espaces.
    Les choix urbanistiques concernant les logements construits, les entreprises, auront une énorme importance. En observant ceux qui ont prévalu jusqu’à maintenant par la ville, on peut douter de leur qualité « visuelle », les Vitriots, à juste titre se plaignant d’une ville triste, grise, à échelle inhumaine bien que « sociale » . Ces choix qui seront faits auront une influence prépondérante.
    Un autre point frappe. Le maillage proposé sur les axes est-ouest et nord sud, pour utiles qu’ils soient auront des conséquences : le faible tissu pavillonnaire, situé à l’est du projet sur l’axe nord-sud, deviendra un axe de première importance avec le développement de la ligne viaire (axe est-ouest) qui descendra de la RD5 vers le pont enjambant la voie ferrée par la rue Anselme_Rondenay, la rue du Bel-Air et l’axe ouvert au centre de la cité Balzac. Ainsi cette zone d’habitation déjà enserrée qu’elle est entre la RD5, l’A86, les voies ferrées, la Seine, le Pont du Port-l’Anglais, la rue Salvador-Allende (vers la RD5), sera encore plus enclavée. Et au-delà de la RD5, vers Thiais, comment circuler sur la voie Watteau dont la pente est à 7 % et ouvrir une voie dans le parc des Lilas ? Tout est résolvable, bien sûr, mais à quel coût; On ne parle pas là de finance.
    Revenons à la zone des Ardoines concernée par le projet, 12500 (13000 ou 13500 selon les textes) logements vont être construits en supplément de ceux prévus sur la RD5. Ce nombre, ainsi que sa répartition en logements sociaux locatifs, en accession à la propriété, en logements privés, semble très élevé en concentrant sur la ville de Vitry un quart des logements prévus sur l’Opération d’intérêt général, soit 60 000 logements. Ce qui est d’ailleurs, pour les habitats qui se construiront à Vitry, contraire aux textes du PLU qui demandent « des mesures de maîtrise de l’urbanisation dans le but d’éviter l’augmentation de la densité de population autour des sites industriels présentant des risques technologiques majeurs… » Il s’agit de ZPR et de ZPE. Même si l’on envisage le départ des dépôts pétroliers et le démantèlement de la centrale thermique, reste Sanofi-Aventis, même en reconversion industrielle. On ne peut pas répondre comme il l’a été que les risques industriels sont limités aux entreprises. Cette prévention, comme celle des inondations » (« les activités inondables » de M. Mangin), ne doivent en aucun cas être négligées.
    Et comment concilier la répartition des logements avec les emplois qui seront créés et qui seront des postes de haute qualification ?

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !