Inauguration du Très Grand Bus marseillais par MPM

inauguration-tres-grand-bus-21-rtm

Le tout nouveau Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) de Marseille a été inauguré le 6 mai 2013 par la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole. Son nom : le Très Grand Bus. Ce système de transport, proche de celui du tramway, offre l’avantage de pouvoir être mis en œuvre dans un délai plus court qu’un mode dit « lourd » et à un coût bien moindre.

Il s’agit d’un bus articulé de très grande taille, au design contemporain servi par un équipement de haute technologie, et destiné à circuler sur des voies dédiées. Le but recherché est de garantir un service de transport en commun performant qui réponde à l’attente des usagers.

Grâce à une démarche participative, les Marseillais ont choisi le 8 avril dernier un nouveau nom pour ce nouveau mode de transport marseillais : le Très grand bus.

Au total, trois lignes de Très grand bus vont être créées à Marseille. Elles s’inscrivent dans le cadre du plan transport délibéré par le Conseil de Communauté1 dont l’objectif est de développer le réseau, notamment en structurant l’axe nord- sud tout en désenclavant les pôles universitaires de Marseille.

Une solution à la croisée du bus et du tramway

Nouveau mode de transport en commun, le bus à haut niveau de service est une ligne de bus conçue et exploitée pour garantir un service proche de ce que peut offrir le tramway : fréquence élevée, ponctualité, plages horaires étendues, temps de parcours optimisés. Il bénéficie en outre d’un système d’information sur l’état du trafic au niveau des stations et dans les bus (temps d’attente, signalisation d’événements sur la ligne…). Ce bus offre également tous les services nécessaires pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite ou souffrant d’un déficit sensoriel.

Pour atteindre le maximum de ses performances, un tel projet nécessite la réalisation de couloirs réservés (site propre). Dans certains secteurs, les contraintes spatiales ne permettent pas toujours de créer une voie dédiées aux BHNS (noyaux villageois…). Dans ce cas, le TGB circulera en site mixte mais bénéficiera d’aménagements pour optimiser sa vitesse commerciale.

Crédit image : CUMPM

Confort et modernité : un design unique pour ce nouveau bus

Résolument moderne dans son design intérieur et extérieur, ce bus rose et noir est doté d’espaces traités dans l’esprit lounge. Son parterre, imitation plancher et son plafond à l’effet miroir offrent un aspect chaleureux. La scénographie de lumière ou encore le design sonore des sons «techniques » du véhicule créé par le designer sonore M. Redolfi contribuent à donner un caractère unique à ce grand bus. Les barres de maintien en aluminium finition poli miroir assurent une dernière touche de modernité.

Le logo (Crédit CUMPM)

Un véhicule à haute technologie au service d’un habitat spacieux, confortable et à haute sécurité

D’une longueur de 18 mètres, ce bus offre une capacité de transport de 150 places (dont 30 places assises). Les portes sont de type tramway : équipées d’une ouverture coulissante avec commande sensitive d’ouverture en libre-service positionnée directement sur les vantaux.

La signalétique est conçue pour permettre aux voyageurs d’identifier facilement le numéro de la ligne et son terminus : en plus de celle à l’avant du véhicule, une girouette arrière et 2 latérales grand format habillent le bus et lui donne une bonne lisibilité.

Le climat méditerranéen a été pris en compte dans la conception du véhicule ; des vitres teintées, athermiques, limitent l’entrée de la chaleur solaire dans l’habitacle, et sont associé à une climatisation de 51 kW. Sa signalisation lumineuse sur le portillon conducteur associée à un message sonore invite les clients à circuler vers l’arrière.

Les aspects de contrôle et de sécurité n’ont pas été oubliés : le bus articulé est équipé d’un système de vidéo-protection composé de 8 caméras réparties dans le véhicule. Chaque porte est équipée d’un système de comptage voyageur.

Trois lignes structurantes pour le réseau marseillais

Les lignes de Très grand bus Castellane-Luminy et Bougainville-Saint-Antoine seront deux maillons de l’axe Nord-Sud de transports en commun, reliées entre elles à terme par le tramway. La ligne Castellane à Luminy s’inscrit également dans le plan campus qui vise à renforcer l’attractivité et le rayonnement des pôles universitaires et technologiques. C’est aussi la vocation de la ligne Château-Gombert-Université Saint-Jérôme.

Ligne TGB Bougainville-Saint Antoine (Vallon des Tuves) : Améliorer la desserte en transports en commun du secteur Nord de Marseille

Marseille Provence Métropole va transformer l’actuelle ligne de bus 26 de la RTM en une ligne à haut niveau de service. L’objectif est de créer un axe nord-sud plus performant en s’appuyant sur l’une des lignes les plus fréquentées du réseau marseillais.

Avec plus de 2 millions de voyageurs par an, la ligne 26 entre la station de métro Bougainville et le Vallon des Tuves à Saint-Antoine est, en fréquentation, la deuxième ligne du réseau de transports de bus de Marseille. Long de 11 km, son itinéraire emprunte l’ex RN 8, véritable épine dorsale du 15e arrondissement de Marseille, jusqu’à la limite communale de Septèmes-les-Vallons avant de desservir le Vallon des Tuves via l’Hôpital Nord. Les travaux démarrés en avril devraient durer 18 mois.

Ligne TGB Castellane et Luminy : Améliorer la desserte du site universitaire de Luminy

Dans le cadre du Plan Campus, la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole s’est engagée à créer une ligne de bus à haut niveau de service entre la place Castellane et le campus de Luminy sur l’itinéraire de l’actuelle ligne de bus RTM n°21.

Cette ligne est la plus fréquentée du réseau avec 23 000 voyageurs / jour. Elle souffre actuellement d’une mauvaise régularité, notamment due aux aléas de circulation, et d’un temps de trajet élevé. Sa vitesse commerciale moyenne est non seulement faible mais aussi très variable : de 10 à 16,4 km/h selon les zones traversées.

Installer un Très grand bus sur cet itinéraire permettra d’offrir une plus grande capacité en places, combinée à une amélioration du temps de parcours, ce qui se traduira par un nombre de passagers transportés plus important. Cette opération permettra de relier plus rapidement le pôle universitaire au réseau tramway et métro de Marseille.

Ligne TGB Château Gombert – Université Saint-Jérôme : Désenclaver les universités

L’objectif de cette opération est d’améliorer la desserte en transports en commun du technopôle de Château Gombert et de l’université de Saint-Jérôme, conformément au Plan Campus dans lequel s’est engagé la Communauté urbaine.

La ligne de très grand bus va relier les sites universitaires et technologiques entre eux et les connecter au centre ville par l’accès au métro, via les stations de La Rose et Frais Vallon. Cette nouvelle desserte va renforcer l’attractivité et le rayonnement du site universitaire de Saint-Jérôme et du pôle de Château Gombert. Cette opération permettra également d’améliorer la desserte des quartiers au nord-est Marseille (Château-Gombert, Plan de Cuques, Allauch).

Cette ligne de TGB offre la perspective d’un prolongement vers le futur pôle d’échanges de Gèze, à l’échéance de réalisation de la rocade L2 Nord, et d’un bouclage avec la future voie Linéa (RD4d) aménagée par le Conseil général.

Sur 90 % de l’itinéraire, deux voies de bus en site propre seront aménagées. Dans les secteurs où il n’est pas possible de créer deux voies en site propre, d’autres solutions ont été envisagées comme la création d’un seul couloir de bus affecté à un sens de circulation. Dans tous les cas, un système de priorité aux carrefours pour les bus sera installé.

Dans une première phase, le Très grand bus sera mis en service sur Einstein jusqu’au Métro pour fin 2013.

Coût et financement

Un budget prévisionnel global de 142 millions d’euros

Ligne Castellane/ Luminy :
Coût des travaux : 55 M € TTC (contribution de MPM au Plan campus)
MPM : 45,56%
Etat : 7,41%
Région : 1,91%
Conseil général : 45,12%

Ligne Bougainville – Saint Antoine :
Coût des travaux : 33 M TTC
MPM : 28,96%
Conseil général : 33,5%
Ville de Marseille : 19,17%
Caisse des dépôts : 14,24%
Région : 4,13%

Château Gombert- Université Saint-Jérôme :
Coût des travaux : 54 M € TTC (contribution de MPM au Plan campus)
MPM : 44,72%
Conseil général : 44,3%
Etat : 9,19%
Région : 1,79%

 

 

Authors

Related posts

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !