2
Posted 8 septembre 2012 by Julia Z. in Actualités
 
 

Classement des villes les plus agréables au monde : Melbourne en tête pour la 2ème fois

melbourne-australie
melbourne-australie

Pour la 2e année consécutive, c’est Melbourne en Australie qui décroche le titre de « la plus agréable à vivre au monde » selon le classement réalisé par The Economist Intelligence Unit. , se classe à une honorable 16e place, tandis que n’est que 51e.

Chaque année, quelques 140 villes du monde sont évaluées par les équipes de The Economist Intelligence Unit afin de déterminer la plus agréable à vivre. Une trentaine de critères sont scrutés, répartis en cinq catégories (stabilité politique, accès aux soins, accès à la culture, éducation et qualité des infrastructures) et notés de 0 à 100 (avec 1 équivalent à un niveau « intolérable » et 100 à une situation « idéale »). Le classement ne prend toutefois pas en compte certains aspects tels que le climat ou le coût de la vie. A ce petit jeu, c’est encore une fois Melbourne qui décroche la palme avec une moyenne de 97,5/100. Comme en 2011, la 2e agglomération australienne devance Vienne (97,4) l’autrichienne et Vancouver (97,3) la canadienne.

Voir notre article sur un autre classement de décembre 2012 par l’agence Mercer qui récompense le Top 10 des villes les plus agréables à vivre au monde : Lauréat 2012 : Vienne

Les spécialistes de The Economist Intelligence Unit notent qu’aucun bouleversement n’est survenu dans le classement, hormis le glissement continu de Vancouver, qui a successivement occupé la 1ere puis la 2e place. Il est intéressant de noter que, dans les 10 premières villes de ce palmarès, figurent huit agglomérations anglo-saxonnes : l’Australie et le Canada se taillent la part du lion en plaçant respectivement quatre et trois villes dans le haut du classement. En effet, sous le trio de tête déjà évoqué plus haut, on retrouve un beau tir groupé de cités canadiennes, avec au pied du podium, talonnée par Calgary. Suivent ensuite Adélaïde (6e), Sydney (7e), Perth (9e) et Auckland en Nouvelle-Zélande (10e). Seule Helsinki, en Finlande, fait figure d’intrus en pointant à la 8e place.

L’Europe, largement à la traine…

Les capitales européennes semblent en effet moins séduire : , malgré ses nombreux atouts culturels ou éducatifs, ne figure qu’à une pâle 16e place. Cependant, elle devance très largement la pourtant très attractive , qui ne pointe qu’à une piteuse 51e position. En queue de peloton, on retrouve Damas, la capitale syrienne ravagée par la guerre civile à la 130e place, devant Lagos au Nigeria (138e) et Port-Moresby en Papouasie-Nouvelle Guinée (139e). C’est la capitale du Bangladesh, Dhaka, qui ferme la marche (140e). Située dans le delta du Gange et souvent inondée, elle souffre de surpopulation (12 millions d’habitants) et de pollution chronique.

Un autre classement international existe, publié par Mercer en 2011. Il couronnait Vienne, devant Zurich () et Auckland (Nouvelle-Zélande). Reste que la suite du palmarès était assez largement orientée vers la sphère germanophone : Munich (4e), Düsseldorf (5e), Francfort (7e), Berne (9e)… La présence de Vancouver à la 5e place ex-aequo semble toutefois confirmer son statut de véritablement agréable à vivre.

Classement

1. Melbourne : Médaille d’or du classement de The Economist, Melbourne s’impose comme la ville la plus agréable à vivre au monde. Souvent surnommée la « capitale sportive et culturelle » de l’Australie, cette imposante ville de plus de 4 millions d’habitants dispose d’une architecture riche et d’une économie très variée. Entre son port maritime (le plus grand du pays), son centre financier et une forte attraction touristique, rien d’étonnant que Melbourne ait été reconnue par The Economist, qui lui avait déjà accordé plusieurs fois une première place par le passé…

2. Vienne : Vienne atteint la deuxième place du classement, un score largement honorable, puisqu’il s’agit de la seule ville européenne avec Helsinki du Top 10 ! Coupée par le Danube, la capitale autrichienne est à la fois un lieu historique et culturel, célèbre pour ses musées, son opéra et sa musique. Il s’agit de plus d’un des lieux où la criminalité est particulièrement faible, dixit The Economist, avec un taux de seulement 1,1 pour 100 000 habitants.

3. Vancouver : ville portuaire à l’Ouest du pays, se hisse à la troisième place. Hôtesse des JO d’hiver de 2010, la métropole est également une métropole culturelle, où de très nombreux films sont tournés, d’où son surnom de « Brollywood ». Notons de plus que, d’après The Economist, Vancouver dispose d’un taux de criminalité assez bas : 2,5 pour 100 000 habitants en 2010-2011.

4. : Surnommée la « Ville Reine », Toronto est la métropole la plus peuplée du Canada, avec plus de 2,6 millions d’habitants ! Elle dispose d’une économie très dynamique, grâce aux secteurs de la finance, de l’aérospatial, mais aussi des arts et du cinéma. Il s’agit de plus d’une ville très multiculturelle, où des centaines de langues sont parlées outre l’anglais et le français.

5. Calgary : Troisième ville canadienne en termes de population avec plus d’un million d’habitants, Calgary arrive cinquième de ce classement. Ses industries pétrolières et ses nombreuses stations de vacances en font l’une des communes les plus prospères du pays.

6. Adelaide : La cinquième ville australienne arrive à la sixième place. Un tiers des quelque 1,1 million d’habitants qui la peuplent résident en individuelle. Ceci explique peut-être cela…

7. Sydney : La ville la plus peuplée du territoire australien (près de 4,5 millions d’habitants dans l’agglomération) fait son entrée dans ce Top 10. « The City », comme la surnomment ses habitants, est à la fois un site touristique international de premier rang, avec ses plages et ses monuments, et le plus grand centre financier du pays.

8. Helsinki : Avec 585 000 habitants intra muros et 1,3 million en agglomération, Helsinki atteint la 8ème place du classement de The Economist Intelligence Unit. C’est la seconde ville européenne à figurer dans ce Top 10.

9. Perth : Quatrième ville australienne, Perth est située au sud-ouest de la côte occidentale. Elle figure parmi les agglomérations de plus de 1 million d’habitants les plus isolées du monde : Adelaide, plus proche métropole du pays de plus d’un million d’habitants, est à plus de 2 200 kilomètres.

10. Auckland : Plus grande zone urbaine de Nouvelle-Zélande, Auckland bénéficie selon The Economist Intelligence Unit d’une qualité de vie exceptionnelle, qui la fait entrer à la 10ème place du classement des 10 villes les plus agréables à vivre. Le , souvent de basse densité, est l’un des points forts de la ville. Mais la pollution demeure un problème : les seuils sont souvent dépassés du fait de manque de mesures restrictives.


Julia Z.

 
Rédactrice en chef et cofondatrice du site