Un lotissement écologique de 300 maisons 100% bois dans l’Essonne

lotissement-ecologique-essonne-bois-fresnais-bois-Natekko

A moins de 20 km au sud de Paris, un éco-quartier particulier avec 300 maisons tout en bois est en construction, imaginé par les studios Jean-Jacques Ory et bâties par Natekko. Une solution constructive qui se veut confortable et respectueuse de l’environnement.

C’est avec la commune de Ballainvilliers (Essonne), située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris, que Natekko a signé une convention de « PUP » (Projet urbain partenarial), voilà deux ans, pour la construction d’un éco-domaine aux maisons 100 % bois. Le quartier, qui doit accueillir 313 logements sur 8 hectares, répond à la fois à des contraintes économiques et sociétales, en termes de densité et d’habitat social, et des obligations environnementales, en termes de réglementation et d’aménagement.

L’éco-quartier a tout d’abord été conçu et organisé autour d’une démarche de développement durable. Les espaces de vie ont pour but « d’harmoniser l’Humain et la Nature », en offrant de vastes espaces de verdure (plus de la moitié de la surface totale). « Toutes les maisons rejoignent le parc central du lotissement qui est lui-même relié au parc de la commune. Il est donc possible, en sortant de chez soi, de parcourir 2 km de vert sans discontinuer, sans croiser une seule voiture ! », explique Jean Ribereau du cabinet d’architectes Studios JJ Ory. « Les 10 allées en impasses sont des ramifications de la voirie principale et il existe en parallèle des circulations douces, privilégiant les déplacements naturels ». Un vrai plus pour la qualité de vie des futurs habitants.

Plan masse du lotissement

Optimisation de l’empreinte écologique

Une préoccupation qui a également présidé au choix du mode de construction : l’habitation bois, jugée à la fois confortable et à faible impact environnemental. Car les maisons individuelles, maisons de ville (mitoyennes) et appartements vont être réalisés en bois de forêts éco-gérées. Bruno Skibicki, responsable des travaux chez Natekko, nous détaille : « Les bâtiments sont à ossature bois (150/45) avec panneaux OSB doubles afin de servir de contreventement et de pare-vapeur. L’isolant utilisé est à l’intérieur de la laine de roche et, à l’extérieur, de la laine de bois. La couverture est réalisée en tuile pour les toits en pente et en pin traité pour les toitures plates. Et les toitures seront végétalisées sur les garages ».

Le bois, de l’épicéa, provient essentiellement de Roumanie. « Les dalles d’appui sont en béton mais on pourrait en fait s’en passer en utilisant des pieux vissés et en ménageant un vide sanitaire », expose le responsable du chantier. « Mais une des dernières maisons du lotissement servira de prototype à ce concept, afin d’obtenir un avis technique ». Quant au traitement du plancher des étages de maison, une chape allégée de 6 cm sera coulée afin de stabiliser le tout.

Un label BBC

Question labellisation, l’ensemble des logements sera typé BBC. Les habitations sont orientées de façon à bénéficier d’une exposition au sud, et des doubles vitrages sont installés. Outre l’isolation thermique et acoustique conférée, les performances proviennent également de l’installation, sur le toit des maisons, de 4 m² de panneaux solaires thermiques servant à la production d’eau chaude sanitaire. Quant au chauffage, il sera assuré par une chaudière à gaz. L’éco-quartier est d’ailleurs construit en partenariat avec GrDF qui affirme là son intérêt pour l’association du gaz avec des énergies renouvelables.

Lorsqu’il sera terminé, à la rentrée 2013, le lotissement disposera en sus d’une école maternelle et primaire, construite par la commune de Ballainvilliers pour les futures familles, et d’une salle polyvalente. Un plan local de l’habitat (PLH) a été établi avec la communauté d’agglomération Europ’Essonne pour l’implantation d’habitats sociaux. Les logements seront alors proposés à 2.700-2.800 € du mètre carré, chiffre moyen qui grimpera à 3.500 €/m² pour les maisons.

Le chantier en image

Plan masse des logements

Le Domaine du Bois Fresnais en quelques chiffres :
8 hectares de terrain
35.000 m² construits
313 logements
2.700-3.500 €/m²
95 % des habitations déjà vendues
livraison en 2013

Source : Batiactu

 

Authors

Related posts

5 Comments

  1. Lilie said:

    J’ai envie de dire BRAVO, je souhaiterais que ma commune ainsi que mon maire s’investisse plus dans l’écologie et le futur ….

  2. Françoise NIEL AUBIN. said:

    Bonjour.

    Moi je suis très intéressée.
    Je ne le suis pas uniquement pour la démarche, et les valeurs écologiques en temps qu’habitante uniquement, mais aussi parce que nous avons dans la famille, un terrain qui attend un lotisseur.

    il faut prendre contact avec madame Demares notaire à Yerville. Le terrain est situé sur la commune de sainte Austreberthe. (76).

  3. constructeur maisons individuelles said:

    Je vois que les lotissements écologiques ont vraiment le vent en poupe! Le plus dur je pense est d’instaurer dès le départ les concepts respectueux à l’environnement et qui incitent chaque locataire du lotissement à contribuer à des actions communes comme les jardins potagers pour chaque famille, l’entretien des espaces verts par les locataires… Roger.

  4. www.maisonsguitardales.com said:

    Je trouve l’idée du lotissement écologique vraiment au top. Cependant, j’ai juste une petite reticence par rapport au choix des matériaux 100% en bois. Notamment l’entretien que cela nécessite au fil des années. Nombreux sont ceux qui adhèrent à la notion de construction en bois mais rares aussi sont ceux qui pourront continuer à entretenir ce type de matériau sur le long terme qui nécessite bien souvent de l’entretien.

  5. Pinarello said:

    Quelle promotion autour du constructeur Natekko qui pour moi sont des imposteurs surfant sur la vague ecologique.
    Cette entreprise dont les matières premières viennent principalement de l’étranger ainsi que sa main d’oeuvre n’ont meme pas pu recevoir la fameuse attestation BBC sur leur programme de collectif dans l’éco domaine ( ou plutôt éco-arnaque) du bois freinais à BALLAINVILLIERS qui de plus sont en contentieux avec la ville et les accédants.

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !