Une nouvelle entrée de ville apaisée près de la gare TGV Marseille Saint-Charles

saint-charles-marseille

L’inauguration de la nouvelle entrée de ville au niveau de l’échangeur d’arrivée de l’autoroute A7 sur le quartier Saint Charles – Porte d’Aix à Marseille, menés par Euroméditerranée depuis 2009, s’est déroulée le 19 avril 2013. L’occasion de faire une analyse plus fine sur cetaménagement qualitatif qui apaise la circulation dans le quartier de la gare TGV Saint*Charles.

 La partie supérieure de la nouvelle passerelle offre une vue imprenable sur Notre Dame de la Garde et la Porte d’Aix au Sud, et sur l’arrivée de l’autoroute A7 au Nord. En contre bas de l’ouvrage d’art, ce secteur complètement transformé est également une grande réussite avec une voirie et des trottoirs requalifiés et élargis pour améliorer le confort des usagers. C’est par cette « partie basse » que se fera le futur accès au nouveau parc urbain d’1 hectare qui s’étendra jusqu’à la Porte d’Aix (voir notre article sur le parc urbain ici).

La partie haute et la partie basse de la passerelle sont reliées par un escalier monumental en basalte et granit composé de 48 marches.

Cliquez ici pour voir le suivi des travaux en photos avant l’inauguration

 Reportage photos : Crédit Julia Z.

L’inauguration s’est déroulée en présence de M. Guy Teissier, Président d’Euroméditerranée, M. Jean-Claude Gaudin, Sénateur Maire de Marseille, M. Eugène Caselli, Président de la Communauté Urbaine, M. Hugues Parant, Préfet de la région PACA, M. Avi Assouly, Conseiller régional ainsi que de Mme Lisette Narducci, Vice-présidente du Conseil Général.

L’opération de requalification des espaces publics composée de l’arrivée de l’autoroute A7, de l’avenue du Général Leclerc qui relie la gare TGV Saint Charles au rond point de la Place Marceau a été menée par Euroméditerranée et réalisée par les architectes-urbanistes Florence Bougnoux et David Mangin de l’atelier SEURA.

Vues sur l’avenue du Général Leclerc requalifiée. Quelques différences notables : le revêtement au sol, la position de la piste cyclable, la présence de bancs, et bien sur le parc urbain inachevé en contre bas.

Crédit image de synthèse SEURA / photo Julia Z.

Ce nouvel aménagement offre une double vue : sur l’arrivée de l’autoroute au Nord et sur Notre Dame de la Garde et la Porte d’Aix au Sud. La vue Sud domine largement le futur parc urbain en chantier pour les trois prochaines années minimum.

Le projet consiste à faire reculer l’arrivée de l’autoroute A7 au niveau de l’avenue Général Leclerc d’environ 400 mètres. Ce recul permet de réorganiser la circulation entre l’autoroute et le centre ville, mais aussi d’améliorer les conditions de vie des résidents en particulier grâce à la réalisation d’un grand parc urbain de plus d’1 ha autour de la Porte d’Aix (voir notre article ici), de nouveaux équipements publics et de logements.

Des travaux d’ampleur, notamment menés par les entreprises Bouygues et Colas, qui sont passés par le foudroyage des deux ponts autoroutiers de l’A7 en août 2010 (voir notre article ici).

L’avenue du Général Leclerc inaugurée en avril 2013 avec la nouvelle passerelle

L’avenue du Général Leclerc en chantier en avril 2011 avant la construction de la nouvelle passerelle (Google Map)

L’échangeur autoroute A7 – avenue Leclerc avant les travaux en 2011 : Le quartier Saint Charles et notamment l’avenue du Général Leclerc étaient coupés en deux par l’autoroute. La destruction de ce dernier tronçon de 400 mètres pour faire reculer l’autoroute a permis de relier l’avenue par une passerelle confortable et esthétique.. Une vraie révolution dans ce quartier.

Détails d’architecture : un projet de 3 hectares d’espaces publics

La requalification de l’arrivée de l’autoroute a engendré la destruction de l’ancienne passerelle et a permis la construction d’un nouveau pont de grande qualité à la fois pour les piétons, les cyclistes, les transports en commun et les voitures.

Le mobilier urbain est en Acier Corten, un matériau hyper résistant et très tendance dans l’architecture contemporaine, surtout en matière d’aménagement extérieur de type mobilier. Le Corten est en réalité un acier auquel un certain nombre d’éléments, tels que le phosphore, le cuivre, le chrome, le nickel, le molybdène, ont été ajoutés afin d’en accroître la résistance à la corrosion atmosphérique par la formation d’une couche auto-protectrice d’oxydes sur le métal de base sous l’influence des conditions atmosphériques.

Les gardes corps sur la passerelle, les bancs (alternance de bois et de Corten sur la passerelle) et les grilles d’arbres sont en Acier Corten.

L’escalier monumental composé de 48 marches, permet de relier le haut de la passerelle à la partie basse, qui s’ouvrira bientôt sur un parc urbain de 1 hectare. La passerelle permet, quant à elle, de relier à pied la Gare Saint Charles à la Place Marceau en enjambant l’avenue du Général Leclerc.

Le revêtement au sol de l’ouvrage d’art est composé de 670 m² de pavés de verre qui donnent de la transparence à la passerelle. Les verres ont été traités pour être antidérapants afin que les piétons et les cyclistes ne glissent pas, notamment les jours de pluies.

Le revêtement de la voirie varie selon l’effet recherché entre enrobé classique et dallage pavé. Un choix symbolique pour l’aspect qualitatif des pavés mais aussi utile car les pavés permettent de ralentir les voitures et de pacifier la circulation.

Les pavés donnent également un aspect plus urbain (de type centre-ville ancien) que l’enrobé classique. En ce sens, cet aménagement permet de marquer de manière significative la nouvelle entrée de ville.

Vues de la sortie d’autoroute A7 direction la Place Marceau (rond-point) devant l’Eglise Saint Lazare : deux revêtements de sol (pavés puis enrobé) et des nouveaux containers enterrés.

Fiche technique

Maitrise d’ouvrage : Euroméditerranée

Maitrise d’oeuvre : Agence SEURA, architectes-urbanistes mandataires
Paysagiste : Philippe Raguin
Eclairagiste : Aartill
BET déplacement : ETC Philippe Massé
BET Génie Civil et VRD : Ginger Séchaud et Bossuyt

Auteur : Julia Z.

 

 

Authors

Related posts

4 Comments

    • Julia Z. said:

      Avec plaisir Mme Bougnoux.
      Nous admirons la réussite de cette belle opération qui permettra de recoudre un quartier en patchwork. La métamorphose ne fait que commencer !
      Bonne continuation,

      Julia Z. 

  1. SCHWERER said:

    Bonjour
    vous indiquez dans votre article : « Le revêtement au sol de l’ouvrage d’art est composé de 670 m² de pavés de verre qui donnent de la transparence à la passerelle. Les verres ont été traités pour être antidérapants afin que les piétons et les cyclistes ne glissent pas, notamment les jours de pluies. »
    serait-il possible d’avoir des précisions sur ce traitement ?
    Cordialement
    Odile SCHWERER Architecte Assemblée Nationale
     

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !