Le projet EuroRennes par les architectes Ferrier, Gazeau et Paillard : restructuration de la gare et arrivée du TGV

projet-eurorennes

La ville de Rennes sera bientôt bouleversée par un projet de grande ampleur : la restructuration de la gare TGV pour accueillir la future LGV Paris-Rennes et le réaménagement du quartier autour de la gare. L’objectif de ce projet est de créer de nouveaux espaces publics de qualité qui permettront de favoriser les franchissements piétons de part et d’autre des voies ferrées.

Le projet prévoit d’harmoniser la topographie des lieux relativement accidentée. Le maitre mot du projet est de transformé radicalement le rapport entre la gare et son environnement immédiat. La gare se glissera désormais sous le paysage urbain, le sol de la ville composé d’espaces publics et de commerces conquiert le toit de la gare au lieu de la traverser.

Crédits images © Ferrier, Gazeau, Paillard

Un projet qui impactera à coup sur le devenir de toute l’agglomération rennaise.

Deux facteurs ont déclenché, en 2006, une réflexion entre les huit acteurs concernés par ce pôle de la gare de Rennes : la communauté urbaine Rennes Métropole est maître d’ouvrage. La SNCF, Réseau ferré de France, l’État, le Conseil général, le Conseil régional, la Ville de Rennes et le Syndicat mixte de gestion de la gare routière sont ses partenaires pour le projet.

Le projet ligne grande vitesse dans la capitale bretonne, prévue à l’horizon 2014. En TGV, Paris-Rennes se parcourra en 1h24 ou 1h27 (selon arrêts intermédiaires).
Puis, à l’horizon 2018, la mise en service de la 2e ligne de métro, comportant une connexion avec la ligne « a » en station Gares.

Le périmètre de la ZAC Eurorennes (Crédits images © Rennes Métropole)


L’équipe sélectionnée fin 2009 pour concevoir le projet de maitrise d’œuvre est l’équipe FGP qui regroupe 3 agences d’architecture (Jacques FERRIER, Philippe GAZEAU et Louis PAILLARD). Ce trio d’architectes est allié aux paysagistes d’Agence Ter (dont Michel Hoessler). Une équipe pluridisciplinaire de renom est donc chargée de faire du projet rennais une réussite exemplaire pour toute l’agglomération.

L’outil opérationnel utilisé est la Zone d’aménagement concerté (ZAC), son périmètre de 58 hectares pour 300 000 m² de SHON à bâtir comprend :
• le secteur Féval, au Nord de la Prison des Femmes, délimité par les
• le secteur Blériot, à l’ouest de la rue de l’Alma ;
• le Trigone ;
• la place Sud du Colombier et le square Emile Souvestre et ses abords;
• le bassin tampon du Colombier ;
• l’îlot Gurvand, délimité au Nord par l’esplanade du Champ de Mars et au sud par le boulevard de Beaumont ;
• l’îlot à l’ouest de l’ex-ZAC Solférino ;
• les parcelles en lien avec le square des Français Libres ;
• les emprises ferroviaires (RFF/SNCF) : Beaumont, Halle Sernam, Petits Ateliers, square Louis Armand ;
• le secteur Quineleu, au nord de la rue de Quineleu ;
• la Prison des Femmes ;
• les emprises longeant le faisceau ferroviaire.

Calendrier du projet
18 novembre 2010 : approbation du dossier de création de la ZAC par le conseil de Rennes Métropole.
Fin 2010-début 2011 : signature du contrat de Pôle « EuroRennes-Gares » avec les huit partenaires (avec accord sur un programme détaillé, répartition des financements, le phasage des opérations…).
Fin 2011-début 2012 : approbation du dossier de réalisation de la ZAC.
Fin 2014 : livraison de nouveau pôle Gares, en lien avec la LGV.
2018 : livraison de la ligne b du métro.
2020 : livraison complète des opérations immobilières de la ZAC

Cout du projet : 30 000 000 euros

Authors

Related posts

One Comment;

  1. Laurant said:

    Bonjour,

    Ce projet des architectes Ferrier, Gazeau et Paillard est en train de se mettre en place à Rennes, il est très attendu par beaucoup de Rennais.

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !