Inauguration du Fort Saint Jean : partie historique du nouveau MuCEM à Marseille

mucem-marseille-fort-saint-jean

Inauguration du Fort Saint Jean : partie historique du nouveau MuCEM à Marseille

Le Fort Saint Jean est l’un des trois sites du nouveau MuCEM (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) à Marseille qui vient d’être inauguré début juin 2013 pour l’événement phare Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture.

Le MuCEM a été désigné meilleur musée européen 2015 ! Voir notre article ici

Le jardin du Fort Saint-Jean a décroché la Victoire du Paysage 2014 ! Voir notre article ici

Le MuCEM est un musée du XXIe siècle, capable d’attirer des publics divers par une palette très large d’activités sur trois sites distincts, avec trois ambiances différentes et des propositions démultipliées et surprenantes sur un ensemble de 40 000 m² :

• J4 : 15.000 m² dont 3.700 m² d’espace d’expositions
• Fort Saint-Jean : 15.000 m² dont 1.900 m² d’espace d’expositions
• Centre de conservation et de ressources (CCR) : 10.000 m² dont 7.000 m² de réserves, 1.400 m² d’espace accessible au public, 100 m² d’espace d’expositions.

Cliquez ici pour votre notre reportage photos sur l’inauguration du bâtiment principal du MuCEM entièrement conçu en béton fibré ultra performant

Cliquez ici pour votre notre reportage photos sur l’inauguration du Centre de conservation et de ressources du MuCEM à la Belle de Mai

Crédit reportage photos : Julia Z.

mucem-fort-saint-jean

Détails sur le Fort Saint Jean

À l’entrée du port de Marseille, en aplomb au-dessus du môle J4, le Fort Saint Jean saisit l’occasion du  projet  du  MuCEM  pour  une  double  réhabilitation  :  il  devient  un  espace  d’exposition  pour  les collections  permanentes  et  des manifestations temporaires mais  offre  surtout  un  accès  unique  à  un nouveau jardin méditerranéen, aménagé pour l’occasion et offrant une vue imprenable sur l’entrée de la ville.

Le  Fort  Saint-Jean  constitue  ainsi  un  véritable  point  de  jonction  entre  la  ville  et  le  musée,  entre l’histoire et son écrin contemporain. Son ouverture au public pour la première fois est un événement majeur.

fort-saint-jean-marseille

marseille-fort-saint-jean

Le jardin méditerranéen du Fort Saint Jean : un nouvel espace emblématique au cœur de Marseille

Au terme d’un concours lancé par le ministère de la Culture, l’aménagement des espaces extérieurs du fort a été confié à l’agence APS, une équipe de paysagistes, urbanistes et architectes basée à Valence. Programmée sur deux ans, de 2011 à 2013, leur mission consiste à offrir au public une promenade paysagère au cœur d’un jardin méditerranéen de 15 000 m², révélant la situation exceptionnelle du fort Saint-Jean dans sa relation avec Marseille et ses horizons.

Ce nouveau jardin appelé Jardin des Migrations, prend acte de l’irrégularité du terrain comme autant de strates de l’histoire du lieu situé à l’entrée du port de Marseille. En hommage aux voyageurs de tous horizons qui ont naguère débarqué là, quinze tableaux seront aménagés pour évoquer le brassage des cultures, des hommes et des plantes autour de la Méditerranée. Le jardin est conçu comme un livre toujours ouvert, qui interpelle les sens au gré des saisons.

jardin-mediterraneen-fort-saint-jean

jardin-mediterraneen-saint-jean-marseille

mucem-marseille-fort-saint-jean

jardin-paysager-public-fort-saint-jean

Le  Fort  est  relié  au  nouveau musée  du  J4  par  une  passerelle  de  115 m  de  long.  Rudy  Ricciotti  et Roland Carta sont intervenus pour l’aménagement des bâtiments et leur accessibilité. Une deuxième passerelle reliant le fort Saint-Jean au quartier du panier a été confiée à Rudy Ricciotti.

passerelle-beton-mucem-fort-saint-jean-panier

La restauration des bâtiments a été réalisée sous la direction de François Botton, architecte en chef des Monuments historiques. Plus de 1 100 m² de surface d’exposition ont été dégagés pour présenter notamment les pièces des collections du MuCEM qui se déploieront, selon un principe de rotation de trois à cinq ans, au sein de la chapelle Saint-Jean, de la galerie des Officiers, et des bâtiments E, F et G qui constituent le « village ».

Les travaux se terminent au dernier moment côté « village »

musee-fort-saint-jean-marseille

musee-mucem-saint-jean

fort-saint-jean-interieur-musee-vieux-port-marseille

IMG_7488

sculpture-salle-spectacle-fort-saint-jean

Les objectifs du projet consistaient à restaurer le bâti ancien, à rationaliser des accès et mettre aux normes des équipements. La chapelle a été reprise en façade, la salle du Corps de garde placée dans les bâtiments de la partie supérieure du fort accueille un dispositif audiovisuel qui permet aux visiteurs d’appréhender de façon globale l’histoire et l’architecture du fort. Un parcours est par ailleurs aménagé pour accompagner les visiteurs au sein du fort en faisant resurgir l’histoire de ce lieu, en connexion avec celle de la ville de Marseille.

Du grand jardin perché en haut sur l’esplanade du Fort, on oublie jamais que le bâtiment neuf en béton situé sur le J4 est tout proche, notamment par la visibilité permanente de la passerelle qui relie les deux parties du MuCEM

jardin-fort-saint-jean-marseille

mucem-fort-saint-jean-ricciotti

Le chemin de ronde : une promenade nichée sur une coursive étroite qui fait le tour du Fort Saint Jean offre des points de vue exceptionnels sur la ville et la rade de Marseille, un lieu magique

fort-saint-jean-marseille-espaces-promenade

chemin-de-ronde-fort-saint-jean-marseille

promenade-fort-saint-jean

signaletique-fort-saint-jean-marseille-promenade

L’Histoire du Fort Saint Jean en quelques lignes

Le Fort Saint-Jean est un complexe militaire indissociable de l’histoire de Marseille. Si ses fondations remontent à la fin du XIIe siècle, la construction du fort à l’emplacement de l’ancienne commanderie de Saint-Jean de Jérusalem date du XVIIe siècle, lorsque Louis XIV décide de renforcer les défenses de la ville. Le fort conserve ensuite une vocation militaire pendant plus de trois siècles. Dépôt de munitions allemandes pendant la guerre, il est gravement endommagé par une explosion accidentelle en 1944. Il est classé monument historique en 1964, puis placé sous la tutelle du ministère de la Culture. Le département des recherches archéologiques et subaquatiques y siège de 1970 à 2005.

Quelques éléments phares confèrent une identité bien singulière au fort Saint-Jean : la Tour du roi René, carrée et puissante, qui signale l’entrée du Vieux-Port, remonte au XIIIe siècle ; ou encore la tour du Fanal, édifiée en 1644 à l’extrémité externe du fort à la demande des armateurs marseillais.

L’ensemble constitué par les galeries des Officiers, la chapelle Saint-Jean et le bâtiment de la Légion étrangère situé sur la Place d’Armes du fort forment un complexe unique remarquable.

Auteur : Julia Z. et Johanna H.

 

Authors

Related posts

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !