En 2014, le ministère de la Défense se regroupera à Balard

Le ministère de la Défense vient de présenter les détails du « Pentagone français », visant à regrouper l’administration centrale du ministère de la Défense et des états-majors sur le site de Balard, dans le quinzième arrondissement de Paris.
Ce vaste projet doit permettre de répondre à plusieurs objectifs. Il s’agit de construire un ministère plus efficace, regroupé sur un site unique plutôt que dispersé sur une douzaine de sites parisiens ainsi qu’un ministère modernisé et plus économe par la mutualisation des moyens de fonctionnement.

Actu du 8 février 2012 : Paris met son veto sur le projet de Pentagone : voir l’article ici

Vue sur l’actuel site Balard

Voir l’article sur la présentation du projet de Pentagone sur le site de Balard

Ce projet est le plus important projet de partenariat public privé (PPP), signé sur trente ans, permettra la conception (architecture et technique), la démolition, la construction, la rénovation et les services (nettoyages) des futurs bâtiments.

Prévu pour être livré à la fin de l’année 2014, le site ministériel s’étalera sur 13,5 hectares et plus de 300 000 mètres carrés et pourra accueillir près de 10 000 personnes. Le projet architectural intègre une vaste dimension écologique puisque les nouveaux bâtiments ne seront pas climatisés mais ventilés, les emplacements de parkings en surface seront supprimés et l’accès des véhicules restreint. Tous les immeubles neufs seront aussi construits dans le respect des normes haute qualité environnementale (HQE) et selon la norme BBC (bâtiment basse consommation).

A noter aussi que l’ensemble se voudra ouvert sur la ville puisque 90 000 mètres carrés de bureaux seront construits et que trois crèches d’une capacité totale de 180 berceaux seront crées sur le site pour le personnel du ministère de la Défense. Les habitants du quartier pourront profiter d’une piscine de 25 mètres et d’un centre de soins placé sous la responsabilité du Service de santé des armées.

L’environnement du site Balard, document du Ministère de la Défense

Les 300 000 m² de bureaux, salles de réunion, centres média et équipements pour l’entraînement militaire représentent un investissement total de plus de 600 millions d’euros. Le loyer annuel du ministère de la Défense, qui sera du en 2014, sera supérieur à 100 millions d’euros.
Simultanément, le ministère vendra les différents sites parisiens dont il n’a plus l’usage et qui lui rapporteront 700 à 800 millions d’euros. Il gardera les plus prestigieux : l’Hôtel de Brienne, l’Hôtel de la Marine, l’Ecole militaire, les Invalides et le Val-de-Grâce.

Schéma de principe de la répartition future des effectifs sur le site


La tour F après rénovation en avril 2012

L’actualité des travaux du projet
Sur la parcelle Est (8,5 ha), qui accueille actuellement la Cité de l’Air, la déconstruction d’une dizaine de bâtiments (22 000 m² au total) a commencé. Certains seront reconstruits, et un autre, de 110 000 m², doit être réhabilité. Sur la partie Ouest, de nombreux bâtiments devenus obsolètes depuis de nombreuses années étaient déjà désaffectés.

Sur la parcelle Est, deux immeubles de grande hauteur, les tours A et F (50 000 m² au total) dont la rénovation a été lancée il y a plusieurs années seront livrés dès 2012.

Le projet de rénovation de la tour F (en cours de travaux)  prévoit: le désamiantage, le changement de façade, la mise aux normes incendie et le réaménagement des espaces de travail. C’est le cabinet Di Fiore Architectes & associés qui a été désigné pour être le maître d’oeuvre du projet, pour donner une deuxième vie à ce bâtiment construit en 1971, par Pierre Large.

Calendrier du projet

22 septembre 2009 : Remise du cahier des charges
16 décembre 2009 : Choix des esquisses architecturales
2010 : Démolitions (en cours)
2010/2011 : Dialogue compétitif (en cours)
Février 2011 : Choix du candidat retenu
30 avril 2011 : Signature du contrat
Mi-2011 : Dépôt du permis de construire
Janvier 2012 : Début du chantier
Fin 2014 : Mise en exploitation du site
Avril 2016 : Fin de la 2ème tranche de rénovation de la Cité de l’Air

Authors
Tags ,

Related posts

3 Comments

  1. six_toyens said:

    Le coût (4 milliards au bas mot !) et le financement (partenariat public/privé, jamais à l’avantage du contribuable !) sont indécents. Le budget national a bien d’autres priorités !
    C’est vraiment le genre de décision où l’on constate l’abysse entre les citoyens et leurs « représentants » qui ne représentent personne d’autre qu’eux-mêmes.

  2. Lorenzo Bravo said:

    Vous avez tout faux ! La rénovation de la TOUR F (cf. votre dernier §) est déjà achevée, puisque la nouvelle version doit être livrée à la fin du mois (fév. 2012). Le maître d’œuvre de la TOUR F est AIA – Architectes Ingénieurs Associés, mandataire. Et le concours a eu lieu en 2003…

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !