Bientôt un Parc National dans la forêt de Fontainebleau ?

fontainebleau

C’est officiel, le Maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux, vient de remettre un rapport au Ministère de l’écologie pour demander le classement de la forêt en Parc National.

Crédit image : Ville de Fontainebleau



Le comité de pilotage a transmis un rapport de plus de 200 pages aujourd’hui, 27 janvier 2011, à la ministre chargée de l’écologie, Nathalie Kosciusko- Morizet. Il est issu d’un an de réflexion entre élus locaux, usagers, acteurs économiques et associations environnementales concernés par le projet.

Zoom sur la foret de Fontainebleau
C’est un massif forestier de plaine qui s’étend sur 28 000 hectares, à 80% sur la commune de Fontainebleau, où vivent environ 40 000 personnes. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il abrite une biodiversité remarquable, d’ailleurs en 1998 il a reçu le label « Man and Biosphere » de l’Unesco. L’Office National des Forêts assure la gestion du domaine et l’exploitation sylvicole. Il faut quand même soulever un grand point négatif : le passage de l’autoroute A6.

Un brin de contexte
Le projet ne date pas d’hier. Dès sa création, en 1948, l’Union internationale pour la conservation de la nature a souhaité que la forêt de Fontainebleau soit classée en parc national. Mais rien ne s’est passé comme prévu. En 1999, le rapport Dorst s’est prononcé contre, en raison de l’opposition des élus locaux, mais aussi à cause du réseau routier (l’autoroute A6, la Nationale 7…) et d’une forte concentration d’activités humaines sur le massif.

Alors pourquoi relancer le débat aujourd’hui ? Selon Frédéric Valletoux « La loi de 2006 sur les parcs nationaux introduit une notion plus ouverte. Avant, on mettait les territoires sous cloche. Maintenant, l’homme n’est plus un intrus, mais un élément de l’environnement. En outre, un parc clarifierait la gouvernance du massif, actuellement suivi par un empilement de dix-sept mesures et statuts différents ! Les élus auraient une responsabilité ».

Par contre du coté des représentants d’usagers, des vététistes, des grimpeurs, des randonneurs ou des chasseurs, le projet inquiète toujours autant.
Selon le Maire de Fontainebleau : « L’idée ce n’est pas d’enquiller les labels car on en a déjà beaucoup, c’est de voir comment réaliser une gestion efficace de ce site exceptionnel avec ses contraintes fortes de traversée par des routes et de fréquentation par des millions de personnes ».

On peut quand même recenser d’autres outils que le parc national qui peuvent aussi s’adapter à la situation, comme le « grand site » de France voire l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.
La prochaine étape du projet devrait être la création, par l’Etat, d’un Groupement d’intérêt public (GIP), ce qui serait un signe encourageant, selon M. Letourneux car « le gouvernement crée généralement un GIP là où il veut un Parc National ».

Chiffres clés
17 millions de visiteurs par an
28 000 hectares (80% sur la commune de Fontainebleau)
40 000 habitants potentiel dans le périmètre du Parc National

Authors

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !