Wang Shu devient le premier architecte chinois lauréat du Prix Pritzker

musee-histoire-chine-wang-shu-pritzker

La Fondation Hyatt vient de désigner pour la première fois un architecte chinois comme lauréat du prix Pritzker, il s’agit de Wang Shu. Il recevra un chèque de 100000 dollars et une médaille honorifique pour son prix Pritzker 2012 le 25 mai prochain à Pékin.

Après le portugais Eduardo Souto de Moura en 2011, c’est au tour du chinois Wang Shu de recevoir le prix Pritzker, qui honore, depuis 1979, un architecte vivant dont les constructions démontrent une combinaison de talent, de vision et d’engagement, et contribuent significativement à l’humanité et à son environnement.

Le jury du concours 2012 composé, entre autres, de Zaha Hadid ou de Karen Stein a déclaré : « Le fait qu’un architecte chinois ait été sélectionné par le jury représente un pas significatif dans la reconnaissance du rôle que la Chine jouera dans le développement des idées architecturales. En outre, au-delà de la décennie à venir, le succès de la Chine dans l’urbanisation sera important pour la Chine et le reste du monde (…) ».

Biographie

Wang Shu est né en 1963 à Hangzhou, ville de 8 millions d’habitations à 200 km au sud de Shanghai. En 1997, il y fonde son agence d’architecture baptisée Amateur Architecture Studio, avec sa femme Lu Wenyu. Le nom de son agence n’est pas vide de sens, Wang Shu appartient à une troupe de jeunes architectes chinois qui s’émancipent des grandes agences publiques d’architecture héritées de l’époque communiste et qui monopolisent toujours la production. Mais les temps changent. De jeunes architectes, souvent formés aux États-Unis, s’inscrivent en contre et créent des agences « à l’occidentale » pour affirmer une nouvelle pratique, inventive et critique, de l’architecte. Il se fait vite découvrir pour son talent unique et dès 2007 il remporte le Prix de l’architecture durable. Un titre qui lui offre la reconnaissance de toute la société chinoise. Son univers s’inscrit dans une architecture durable, car elle se veut profondément humaniste, réaliste et intégrée à son environnement, une architecture qui travaille sur le terrain. Jeune homme aux multiples casquettes, architecte mais aussi auteur, enseignant et philosophe, ses bâtiments sont pensés à travers le prisme de l’humain et de sa mémoire.

Il prône une urbanisation qui n’oublie pas les populations et la culture dans sa course au progrès. « J’étais écrivain avant de devenir architecte et l’architecture n’est qu’une part de mon travail. Pour ma part, l’humanité est plus importante que l’architecture, et l’artisanat plus important que la technologie. » Cette phrase résume à elle seule la personnalité de l’architecte chinois Wang Shu.

Des projets novateurs

Architecte du nouveau campus de l’école nationale des Beaux-Arts de Hangzhou, Wang Shu l’a construit en récupérant les matériaux des vieux quartiers que la ville démolit sans état d’âme au même moment. Les belles tuiles et les pierres ont été soigneusement réutilisées, dans une architecture qui, comme tous les projets de Wang Shu, est fondée sur la quête d’une identité moderne pour la Chine qui ne nie pas sa propre civilisation. La conception de ce campus est considéré comme le début d’une réforme. Le choix des thèmes est dirigé par la culture de la construction traditionnelle et de son prolongement: la prise de jardin, la construction, le recyclage des matériaux de différenciation, et la réutilisation. (Crédits photos : Lv Hengzhong)

Des tours d’habitations construites dans sa ville natale de Hangzhou. Il y a six bâtiments qui s’élèvent chacun à près d’une centaine de mètres de haut, pour huit cents habitants. (Crédits photos : Lu Wenyu)

La maison en céramique à Jinhua (Crédits photos : Lv Hengzhong)

Le musée d’Histoire de Ningbo en Chine (Crédits photos : Fu Xing)

La bibliothèque du lycée de Suzhou (Crédits photos : Lu Wenyu)

 

Authors

Related posts

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !