Bientôt un TGV entre la Chine et les Etats-Unis ?

tgv-chine-russie-usa

La Chine envisage de construire une ligne ferroviaire à grande vitesse afin de relier le pays aux États-Unis, comme le souligne le journal The Guardian dans son édition du jour. Un projet complètement dingue de 13 000 km pour un voyage estimé à deux jours avec une vitesse de 350 km/h. Est-ce vraiment utile et réalisable ?

La ligne proposée commencerait dans le nord-est de la Chine, traverserait la Sibérie avant de s’engouffrer dans un tunnel sous l’océan Pacifique et de rejoindre l’Alaska puis le Canada pour enfin arriver aux Etats-Unis. La traversée du détroit de Béring entre la Russie et l’Alaska engendrerait la construction d’un tunnel sous-marin de 200 km. Le tunnel du détroit de Béring seul exigerait un exploit sans précédent de l’ingénierie – il serait plus long tunnel sous-marin du monde – quatre fois la longueur du tunnel sous la Manche .

Le projet – surnommé la ligne  » Chine – Russie – Canada – Amérique » – devrait mesurer 13 000 km de long, soit environ 3000 km de plus que le chemin de fer transsibérien. Le voyage prendrait deux jours si le train roulait à une moyenne de 350 kilomètres/heure.

Selon China Daily, la technologie du tunnel serait déjà en place et utilisable pour construire un chemin de fer à grande vitesse entre la province sud-est du Fujian et Taiwan. Le projet, s’il venait à voir le jour, serait financé et construit par la Chine, d’après les propos (relayés par The Guardian) de Wang Mengshu, membre de l’Académie des travaux publics de Chine, qui a entre autres géré le projet de construction d’une voie ferrée entre Pékin et Guangzhou. Une hypothèse que l’on a du mal à croire surtout si la ligne traverse plusieurs pays dont la Russie et les Etats-Unis. 

Alors que China Daily affirme que le projet est actuellement en discussion, comment imaginer que cette idée fasse concurrence au transport aérien ? Relier la Chine et les Etats-Unis en deux jours au lieu de 10 heures d’avion, pas sûr que cela séduise le plus grand nombre.. surtout pour des voyageurs chinois obsédés par la rentabilité et l’optimisation des parcours touristiques.

Un TGV chinois, crédits photo AFP

tgv-chine-russie-usa

Authors
Tags , ,

Related posts

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !