Une nouvelle tour complètement folle à Montpellier

nicolas-laisne-tour-logement-montpellier

L’arbre blanc est la nouvelle folie architecturale en projet à Montpellier, qui n’en n’est pas à son premier coup d’essai. Au programme, une tour multifonctions de 17 étages et 56 mètres de haut au look insolite avec vue imprenable sur la ville.

Tout comme un arbre, la tour va puiser ses ressources naturelles dans son environnement proche pour réduire considérablement les efforts énergétiques à déployer. Elle développera des stratégies passives pour générer du confort, de l’usage, une maîtrise des impacts sur l’environnement et une réduction des nuisances. Le projet devrait voir le jour en décembre 2017 avec un investissement de 40 millions d’euros de la part des promoteurs Proméo Patrimoine et Evolis Promotion.

Découvrez les autres projets finalistes en fin d’article.

Crédits images © SOU FUJIMOTO ARCHITECTS + NICOLAS LAISNE ASSOCIES + MANAL RACHDI OXO ARCHITECTS + FRANCK BOUTTE CONSULTANTS + RENDERING BY RSI-STUDIO

nicolas-laisne-tour-logement-montpellier

La tour mixte de 10000 m² abritant un programme de 120 logements, un restaurant, une galerie d’art, un bar panoramique et des bureaux a été imaginée par une équipe pluridisciplinaire composée :

  • des agences d’architecture Sou Fujimoto Architects, Nicolas Laisné Associés, Manal Rachdi Oxo Architects
  • de l’ingénieur André Verdier
  • de l’agence d’ingénierie environnementale Franck Boutté Consultants
  • de l’équipe paysage Bassinet Turquin
  • du concepteur Lumière studio
  • des bureaux de contrôle Socotec et Casso et Associés

L’Arbre Blanc, nom de cette nouvelle tour multifonctions de 17 étages fait l’objet d’un attachement tout particulier aux qualités du «vivre dehors» à Montpellier, ce dont les architectes ont su s’inspirer dès le départ du projet. La tour occupe une position stratégique pour la ville de Montpellier, entre le centre-ville et les quartiers récents de Port Marianne et d’Odysseum, à mi-chemin entre le « vieux » et le nouveau Montpellier.

Pour l’ouvrage, le projet devait proposer :

  • Un « geste » architectural, conjuguant logements et locaux d’activités. Un accès au public pour la partie restaurant, terrasse, jardin public et belvédère au sommet du bâtiment.
  • Une intégration réussie à l’espace public.
  • Une adaptation à la topographie, à l’environnement et dans les normes du développement durable.
  • De la créativité et audace architecturales, caractère de folie architecturale, représentative de l’image
    contemporaine et dynamique de Montpellier.
  • Un espace public (parvis Oscar Niemeyer) accessible jusqu’en pied d’immeuble.
  • L’environnement urbain du Lez et son paysage intégrés à la conception du projet.

tour-logement-montpellier-arbre-blanc

tour-folie-architecturale-montpellier-oxo

Une tour ouverte à tous

L’arbre blanc, malgré son nom, n’a rien d’une tour d’ivoire. Le bâtiment se veut avant tout une tour publique, accessible à tous les Montpelliérains. Le rez-de-chaussée et le sommet de la tour, respectivement investis par un restaurant-galerie d’art et par un bar ouvrant sur un jardin panoramique, seront ouverts à l’ensemble des citoyens et des visiteurs. Cette possibilité d’appropriation physique fera d’autant plus efficacement de la tour un objet de fierté pour les habitants, et une curiosité touristique pour les visiteurs de passage. Mais parce que la tour ne saurait échapper à ses habitants, un espace partagé complétera le bar public, permettant à tous les copropriétaires (quel que soit l’étage de leur logement) de profiter de l’exclusivité du panorama.

restaurant-arbre-blanc-montpellier-tour

folie-architecturale-arbre-blanc-Sou-Fujimoto-montpellier

Détails d’architecture

La tour se trouve à l’intersection de plusieurs flux : le Lez, la voie rapide, la promenade piétonne et cyclable sur les berges « l’octroi de Montpellier ». Le premier geste fort de ce projet est de prolonger un parc paysager le long du Lez, en s’implantant le long de la place Christophe Colomb. La façade Est s’incurve pour répondre au rond-point, tandis que côté Lez, à l’ouest, elle se développe de façon convexe pour ouvrir au maximum le panorama. Cette courbure a le double avantage de proposer un linéaire de façade plus important là où l’exposition et la vue sont les plus profitables, et de ne pas obstruer les vues des logements voisins.

L’arbre blanc se nourrit d’une identité méditerranéenne mais également d’une culture japonaise : des limites épaisses et poreuses pour vivre dedans et dehors, une confusion entre le salon et le balcon, des espaces extérieurs voués à devenir des lieux de vie à part entière. Une première dans le monde pour la profondeur et la surface au moins égale à la moitié de celle des appartements et pouvant accueillir des plantes, tables, chaises, bancs, rangements…

Dans les logements, il n’y a plus de frontière entre intérieur et extérieur. Les habitants passeront de l’un à l’autre de façon fluide, naturelle. Les proportions des balcons soulignent cette volonté de s’étendre vers l’extérieur, comme les feuilles qui se déploient en éventail pour aller chercher la lumière du soleil.

arbre-blanc-immeuble-balcon-colimacon-Montpellier

arbre-blanc-tour-insolite-montpellier

montpellier-tour-arbre-blanc-logement

Les architectes entendent promouvoir une architecture de la liberté et du choix, qui à leurs yeux constitue le pilier du mode d’habitat de demain : un « bien habiter » qui commence dès l’achat de son appartement, où il s’agit non pas de se voir imposer des produits calibrés, mais de se voir offrir des potentialités, des espaces intérieurs modulables, à choisir dans un catalogue d’options et de plans.

nicolas-laisne-oxo-sou-fujimoto-montpellier

nicolas-laisne-oxo-sou-fujimoto-tour-montpellier

appartement-logement-arbre-blanc-montpellier

Fiche technique du projet

Lieu : Montpellier
Maitre d’ouvrage : Evolis Promotion, Proméo
Architectes : Nicolas Laisné Associés, Sou Fujimoto, Oxo architects
Chef de projet : Lucile Nicosia
Equipe : Nicolas Laisné, Manal Rachdi, Dimitri Roussel, Marie de France, Vincent Imfeld
Paysagiste : Bassinet Turquin Paysagiste
Bet : Franck Boutté Consultants, André Verdier
Imagerie 3d : RSI studio
Surface : 10 225 m²
Budget : 19 128 000 €
Surface : 10 225 m² Shab
Statut : Etudes en cours
Bilan énergétique : BBC / HQU
Prix m² : 1800 € m² Shab (PK et VRD inclus)

L’interview des architecte en vidéo

L’ARBRE BLANC #1 (Official Video) from Nicolas Laisné * Associés on Vimeo.

 

Tous les projets situés à Montpellier ici


 

Les autres projets qui étaient proposés pour le concours de maîtrise d’oeuvre : Folie Richter à Montpellier

Le projet des agences MVRDV et  Architecture Environnement © MVRDV + AE

folie-richter-montpellier-tour-logement

folie-richter-tour-insolite-logement-mdrdv-montpellier

Le projet des agences Architecture Studio et MDR © Architecture Studio + MDR

folie-richter-tour-logement-sky-bar-montpellier

tour-architecture-studio-montpellier-folie-richter

Le projet des agences SOA architectes et Atelier Jerome Lafond © SOA architectes + Atelier Jerome Lafond

soa-tour-logement-folie-richter-montpellier

montpellier-tour-logement-jardin-lironde

Authors

Related posts

3 Comments

  1. Puig said:

    Bonjour,
    Mon fils de 13 ans, passionné par l’architecture et les énergies renouvelable, souhaiterait effectuer son stage de 4ème (stage d’observation du 24 au 28 octobre) au coeur de votre projet de « folle tour », l’Arbre blanc.
    Merci de me faire connaître une éventuelle possibilité,
    très cordialement,
    Joëlle Brochier-Puig

  2. Puig said:

    erratum, le stage demandé ci-dessus doit être effectué du 24 au 28 novembre 2014.
    merci

  3. Meynadier said:

    L équipe des promoteurs comprend aussi OPALIA
    Jeune société de promotion qui développe des projets innovants avec une dimension humaine et naturelle forte

*

Top
PARTAGER
OU
NOUS SUIVRE PAR EMAIL
En vous abonnant par email vous bénéficierez de nos dernières actualités envoyées hebdomadairement.
Nous ne communiquons pas votre adresse à des organismes tiers.
Vous appréciez le site ? Suivez-nous !